Aller au contenu principal

Olymel possède des racines profondes dans le secteur agroalimentaire :
un atout de plus pour remplir sa mission de nourrir le monde

Les origines d'Olymel : Bien que sa création remonte à plus de 25 ans, Olymel trouve ses origines au cœur du Québec agricole, où sa propriétaire principale, La Coop fédérée, participe activement à l'évolution de l'industrie agroalimentaire depuis 1922.

Tout au long de son histoire et grâce à son expansion, La Coop fédérée, une coopérative regroupant aujourd'hui plus de 90 000 membres, développera au fil des années le secteur des viandes de porc et de volaille. Au début des années 90, la gestion de ce patrimoine sera transmise à sa filiale Olymel.

 
Ligne du temps Olymel

La formation d'Olymel

Olymel

La Coop fédérée crée la société en commandite Olymel en fusionnant ses activités avec celles du Groupe Olympia dans le but de consolider le secteur de la transformation de viande de porc.

1991
Carte du japon pointant Tokyo

Olymel poursuit son expansion en faisant l'acquisition de Tyson Foods Canada et en inaugurant un bureau à Tokyo, au Japon.

1992
Unidindon

Olymel conclut un partenariat d'affaires avec Exceldor, formant Unidindon qui deviendra rapidement le plus important transformateur de dindons au pays. La Coop fédérée acquiert le contrôle d'Olymel et lui confère le statut de filiale.

1996
Flamingo

En plus de ses activités dans le secteur du porc, la nouvelle filiale se voit également confier le développement du secteur de la volaille de La Coop fédérée, dont la marque Flamingo est déjà célèbre. Cliquer ici pour en savoir plus sur la marque Flamingo.

1998

L'expansion d'Olymel jusqu'à nos jours

Carte du canada pointant Red Deer

Olymel acquiert à Red Deer en Alberta une usine d'abattage et de découpe de porcs de classe mondiale.

+
2001

Cette acquisition majeure place l'entreprise dans une position privilégiée pour développer l'ensemble du marché canadien tout en lui ouvrant également les portes de nouveaux débouchés d'exportation. La Société générale de financement du Québec (SGF) participera à cette transaction.

Bacon

Olymel amorce une relation d'affaires avec un joueur important de la transformation agroalimentaire, le Groupe Brochu, en prenant une participation de 50% dans le secteur de la fabrication du bacon.

2002
Carte de l'Australie pointant Sydney

Olymel se dote de bureaux à Sydney, en Australie.

2004
Olymel, Lafleur

Le succès du partenariat avec le Groupe Brochu débouche sur la fusion complète des activités d'Olymel et de Supraliment, la division des viandes du Groupe Brochu.

Cette opération permettra, entre autres, d'ajouter la marque Lafleur au patrimoine des marques vedettes de l'entreprise Olymel et Flamingo. Déjà célèbre pour ses charcuteries de porc, la marque Lafleur est présente depuis plus de 100 ans sur le marché québécois. Pour en savoir plus sur les cent ans de Lafleur, cliquez ici.

+
2005

À la faveur de cette transaction, le Groupe Brochu devient propriétaire de 22% des actifs de la société en commandite Olymel, La Coop fédérée demeurant le propriétaire principal.

Olymel saisira cette occasion d'affaires pour réorganiser une partie de ses activités dans le but de tirer profit des synergies découlant de cette fusion.

Map de la Corée du Sud pointant Séoul

Olymel inaugure de nouveaux bureaux à Séoul, en Corée du Sud.

2006
Poulet

Olymel signe une entente de partenariat avec le producteur de volailles néo-brunswickois Groupe Westco pour la construction de l'usine d'abattage et de découpe de poulets Sunnymel dans le Village de Clair, au Nouveau-Brunswick.

2008
Big Sky Farms Inc

En janvier, Olymel fait l'acquisition de Big Sky Farms d'Humboldt, en Saskatchewan, troisième producteur de porcs au Canada.

+
2013

C'est en janvier 2013, par le biais de sa filiale Olysky qu'Olymel procède à l'acquisition de Big Sky Farms, une entreprise intégrée de production porcine fondée en 1995 à Humboldt en Saskatchewan. 3e producteur de porcs au Canada, Olysky dispose d'un cheptel de 42 500 truies et ses activités de maternité, de finition, ainsi qu'une verraterie sont répartis à travers 52 installations, principalement situées en Saskatchewan. Olysky opère également des meuneries qui fournissent 60% de l'alimentation animale de ses activités d'élevage dans l'Ouest canadien. Grâce à sa filiale Olysky, Olymel jouit ainsi d'un accès privilégié à plus d'un million de porcs annuellement, assurant une grande partie des approvisionnements de son importante usine d'abattage et de découpe de porcs de Red Deer, en Alberta.

De l'ADN et un porc

En janvier, La Coop Fédérée et sa filiale de transformation des viandes, Olymel s.e.c., ont annoncé le transfert sous la responsabilité d'Olymel des services techniques et conseils aux producteurs du secteur porcin comme la régie d'élevage, le bien-être animal, la qualité de la viande, ainsi que les activités de Sogeporc Inc., filiale spécialisée dans l'amélioration et la commercialisation de la génétique porcine. 

+
2014

Désormais devenue un acteur majeur du secteur de la production porcine au Canada, Olymel considère que les conditions sont désormais réunies pour mettre en œuvre une stratégie d'intégration visant à tirer toutes les synergies nécessaires d'une filière porcine robuste, permettant ainsi d'ajouter de la valeur à ses produits et de toujours mieux servir ses clients au pays et dans le monde.

Athrahan, Lucyporc

En février, Olymel et ATRAHAN Transformation Inc. annoncent la conclusion d'une entente de principe visant à créer un partenariat d'affaires pour l'exploitation commune de leurs activités d'abattage, de découpe et de transformation de viande de porc. En novembre, Olymel et le Groupe Robitaille annoncent conjointement la signature d'une entente de principe pour la conclusion d'un partenariat à parts égales dans une co-entreprise, par échange d'actions, dans Aliments Lucyporc et dans Viandes Dunham.

+
2015

Olymel fait l'annonce de deux importantes transactions avec des partenaires du secteur du porc frais au Québec. Une fois approuvés par le Bureau de la concurrence, ces partenariats d'affaires vont permettre à Olymel de mieux répondre aux besoins en approvisionnement de ses établissements de transformation de viande de porc d'une part et de profiter de synergies permettant de consolider sa présence sur plusieurs marchés d'autre part. C'est ainsi que le 25 février, Olymel et ATRAHAN Transformation Inc. ont annoncé la conclusion d'une entente de principe visant à créer un partenariat d'affaires pour l'exploitation commune de leurs activités d'abattage, de découpe et de transformation de viande de porc. ATRAHAN Transformation Inc. est une entreprise familiale située dans la municipalité de Yamachiche, en Mauricie, au Québec. Fondée il y aura bientôt 60 ans, l'entreprise compte plus de 350 employés et dispose d'une capacité d'abattage de près d'un million de porcs par année et exporte ses produits dans plus de 50 pays. Le 9 novembre, le Groupe Robitaille, entreprise familiale diversifiée et active dans les productions avicole et porcine, les activités de meunerie et la transformation agroalimentaire et Olymel, ont conjointement annoncé la signature d'une entente de principe pour la conclusion d'un partenariat à parts égales dans une co-entreprise, par échange d'actions, dans Aliments Lucyporc et dans Viandes Dunham. Aliments Lucyporc compte plus de 350 employés. Cette entreprise est aussi située à Yamachiche, en Mauricie et se spécialise dans le secteur de l'abattage, de la découpe, de la transformation et de la mise en marché des produits de viande de porc de qualité supérieure dont le réputé porc Nagano. Ses produits de niche sont exportés notamment au Japon, aux États-Unis et au Mexique. Viandes Dunham emploie une trentaine de personnes et est une entreprise de transformation de viande servant le secteur des hôtels, de la restauration et des institutions (HRI). 

image

2016 est l'année de célébration du premier quart de siècle d'Olymel.

2016 est pour Olymel  une année de poursuite intensive de son développement et de sa modernisation. En moins de deux ans, Olymel aura investi plus de 250M$ pour renforcer ses filières avicole et porcine.

C'est également en 2016 qu'Olymel annonce l'acquisition de La Fernandière.

+
2016

En 2016, Olymel concrétise deux importantes ententes de partenariat annoncées en 2015. C'est d'abord ATRAHAN Transformation Inc. de Yamachiche, une usine de transformation de viande de porc de plus de 360 employés, qui en février 2016, devient Division d'Olymel suite à l'approbation de cette transaction par le Bureau de la concurrence du Canada.  Puis, en août 2016, Olymel et Groupe Robitaille annoncent que l'entente de partenariat qui les réunit dans Lucyporc, une entreprise d'abattage et de découpe de porcs spécialisée dans les produits de niche comme le porc Nagano et le porc Mugifugi, se réalisera dans un projet d'investissement majeur de 80 M$ pour l'agrandissement de l'usine d'ATRAHAN division d'Olymel, à Yamachiche, au Québec. Ce projet permettra de regrouper d'ici trois ans l'ensemble des employés de cette division et ceux de Lucyporc, ainsi que la création de 350 nouveaux emplois. Au final,  le réaménagement de la division d'Olymel à Yamachiche en fera une usine de classe mondiale de plus de 1 140 employés et dont la principale vocation sera  la fabrication de produits à valeur ajoutée. C'est par ailleurs en juin 2016 qu'Olymel annonce l'injection de 25 M$ dans l'agrandissement de son établissement d'abattage et de découpe de porcs de St-Esprit dans la région de Lanaudière afin d'augmenter ses capacités de production. C'est également en juin 2016 qu'Olymel annonce l'acquisition de  La Fernandière, une entreprise de surtransformation alimentaire de Trois-Rivières, spécialisée dans la production d'une large gamme de saucisses fraîches. Olymel concentrera également toute sa production de saucisses fraîches dans cette usine en y investissant une somme de 1,5 M$ afin d'y ajouter une ligne de production.  En cette année d'anniversaire fébrile Olymel procède également à des investissements importants dans le secteur de la volaille  dont 10 M$ dans l'agrandissement de son usine d'abattage et de découpe de volailles de St-Damase pour l'aménagement d'une salle de refroidissement à l'air. Également en 2016, Olymel augmente aussi les capacités de production de son usine de surtransformation de volaille de Brampton en Ontario, notamment pour la fabrication de produits panés, en y investissant plus de 20M$. 2016 est donc pour Olymel  une année de poursuite intensive de son développement et de sa modernisation. En moins de deux ans, Olymel aura investi plus de 250M$ pour renforcer ses filières avicole et porcine.

2016 est aussi l'année de célébration du premier quart de siècle d'Olymel. C'est avec reconnaissance que la direction et les 10 000 employés d'Olymel remercient leurs nombreux clients, les consommateurs et leurs fournisseurs pour leur fidélité tout au long de ces années. C'est grâce à ces 25 ans de confiance réciproque qu'Olymel a connu une croissance ininterrompue lui permettant de s'implanter dans cinq provinces canadiennes et de faire rayonner son savoir-faire dans plus de 65 pays dans le monde. Notre entreprise entame donc le deuxième quart de siècle de sa jeune histoire avec fierté, entièrement engagée dans sa mission de nourrir le monde avec des produits d'une qualité irréprochable.